La foi d’entreprendre

Quel beau slogan ! Cette phrase m’anime profondément depuis plusieurs années et résume bien le fil conducteur de toute personne qui veut faire quelque chose. Quelque chose de pas forcément extravagant mais résolument profond, porteur d’une réponse à une société en crise.

Bien entendu, “ faire quelque chose ” amène toujours à se poser des questions.

Or, quand on décide d’entreprendre, il faut savoir se poser les bonnes questions. Pas celles qui vont me ralentir ou me faire me sentir illégitime “ pourquoi moi, d’autres le font mieux, que puis-je amener de différent, suis-je assez crédible, ai-je vraiment les compétences…” mais celles qui vont m’orienter vers l’action et les besoins des personnes pour lesquelles je me suis levé(e). Ce sont ces questions-là qui vont me pousser à me dépasser moi-même premièrement.

La foi d’entreprendre c’est une conviction forte face à un état des lieux où il faut faire quelque chose. Quelque soit sa condition actuelle, le risque à prendre apparait comme la seule option possible pour agir en faveur des gens, du public qui nous touche deuxièmement. Il n’y a plus d’alternatives, si petit que je sois, je vais faire quelque chose.

L’un des mes héros de foi est Néhémie. Cet homme de haut rang, goûteur du roi de Perse, lui inspirait une telle confiance qu’il lui accorda tout ce dont il eut besoin pour reconstruire les murailles de Jérusalem.

En effet, lorsque Néhémie apprit que les murailles de la ville sainte, étaient détruites et donc ouverte à toute attaque ennemie, il fut profondément troublé au point de risquer sa vie et plaider la cause de cette ville à son souverain. Il commença par se mettre en prière puis alla trouver le roi pour actionner un changement. Ce qui fut un succès malgré l’ampleur de la tâche. Les différentes étapes par lesquelles il passa dans sa consécration, sa foi et son leadership sont très inspirantes.

Et toi, où en es-tu dans cette foi qui te pousse à entreprendre ?

  • En es-tu dans la première étape du “ il faut faire quelque chose” :  je t’encourage alors, comme Néhémie, à faire un état des lieux précis de la situation qui te touche, à te mettre en jeûne et prière. Il se pourrait bien que Dieu soit en train de parler à ton coeur pour que tu te lèves. Ensuite commence à parler autour de toi de cette cause tout en demandant au Seigneur de faire réussir tes projets.

Néhémie 1.4 : Lorsque j’entendis ces paroles, je m’assis, je pleurai et pendant plusieurs jours je pris le deuil. Je jeûnai, je priais devant le Dieu des cieux, et je dis…

  • As-tu passé le pas, ça y est maintenant “tu veux faire quelque chose”. Tout comme Néhémie, rassemble des forces vives autour de toi, entoure-toi d’une équipe, trouve les ressources, fais un planning et mets toi en action.

17 C’est alors seulement que je leur dis : Vous voyez vous-mêmes quel est notre malheur ! Jérusalem est en ruines et ses portes ont été détruites par le feu ! Allez, reconstruisons le rempart de Jérusalem pour que nous ne soyons plus dans cette situation humiliante ! 18 Je leur racontai ensuite comment la main bienveillante de mon Dieu avait agi pour moi avec bonté, et je leur rapportai ce que l’empereur m’avait dit. Ils s’écrièrent aussitôt : Levons-nous et effectuons les travaux de reconstruction. Ainsi ils prirent courage pour réaliser cette belle oeuvre.

 

  • Enfin, tout est prêt : “ tu vas faire quelque chose “. Ce qui a permis à Néhémie de réussir c’est une détermination enracinée en Dieu. Demeure dans cette conviction que les choses peuvent changer. Quelque soit ton public :
    • tes coéquipiers : tes collaborateurs ou partenaires,
    • tes ennemis : les obstacles ou la concurrence,
    • le peuple : tes prospects et tes clients,

19 Lorsque Sanballat, le Horonite, Tobiya, son adjoint ammonite, et Guéchem, l’Arabe, l’apprirent, ils se moquèrent de nous, et vinrent nous dire d’un ton méprisant : Qu’êtes-vous en train de faire ? Vous voulez vous révolter contre l’empereur ? 20 Mais je leur répondis : Le Dieu du ciel fera réussir notre entreprise. Nous, ses serviteurs, nous nous mettrons à l’oeuvre et nous reconstruirons la ville. Quant à vous, vous n’avez aucune propriété ni aucun droit dans Jérusalem, et personne ne s’y souviendra de vous avec considération !

 

La persévérance sera la clé. La Bible nous enseigne que ce sont les violents qui s’emparent du Royaume de Dieu. La société dans laquelle nous vivons est corrompue, oui mais il y a une lueur d’espoir : toi. Et jusque-là, tu as été très courageux(se) car tu t’es lancé(e).

Alors que 2019 est à ses débuts, j’aimerais nous encourager à placer l’année sous un fil conducteur : aller jusqu’au bout de la foi qui a commencé à germer en toi. Tu n’es peut-être qu’au début, tu traverses peut-être une crise avec des partenaires qui t’ont lâché en cours de route ou tu en es à l’heure du bilan et ce n’est pas très réjouissant. Qu’importe ? La cause qui t’anime et ta soif de justice sont bien plus grandes que les circonstances. Et tout comme Néhémie : prie, lève-toi, entoure-toi, persévère et bâtis un autel d’adoration au coeur de ton projet. Fais-en la fondation-même : tout à Dieu, tout pour Dieu, tout en Dieu, et tu verras qu’Il agira et qu’il utilisera ton activité pour être une réponse salutaire à notre pays. Dieu croit en toi et nous aussi.

 

Avec toute ma foi en Christ pour ta réussite.

Audrey Pottiez-Reynard, Fondatrice d’Impulsion