50 conseils vitaux pour réussir par des entrepreneurs français à succès

https://lh6.googleusercontent.com/4hMuy7wrIA0GwhqxuWh7OOGWCFao8uA73LA1DOzB3xdR6T9ZiICLZrD1c75_pqXoEmAIiYvXBjc2-G_q61Q78ct4CierQJIT57Xv0ILrqsVBuEWLeIgzdRurKh2HxCu-A7OB5mnH

 

Ces conseils sont extraits du livre : « Réussites françaises » de David Ringrave et Rémi Raher qui regroupe les témoignages et récits du parcours entrepreneurial de 20 patrons français qui ont réussi.

Dans cet article  vous retrouverez chacun de ces conseils. Frederic Bar accompagnateur de créateur de valeur (www.decoder-la-reussite.fr) a commenté et développé le tout, agrémenté de quelques citations impactantes et inspirantes.

Chacun de ces 20 entrepreneurs a un profil et un parcours différent. Il n’y a pas de modèle unique. Chacun a tracé sa voie, vécu ses propres expériences, traversé des difficultés pour enfin trouver le chemin du succès.

Il n’y a donc pas de recette magique du succès mais malgré cela un gros point commun :

Ils ont tous osé prendre des risques.

Le livre parle à 100% de start up ou d’entreprises du numérique.  La plupart sont des sites web, des boutiques en ligne ou des plateformes de mises en relation entre particuliers (Retrouvez la liste à la fin de l’article)

Malgré cela, tous ces précieux conseils sont valables pour n’importe quelle entreprise et n’importe quel entrepreneur.

A part 3 ou 4 conseils orientés business,

Tous ces conseils peuvent s’appliquer à tout le monde, pour avoir une vie riche, prolifique et réussir dans presque n’importe quel domaine !

Pour plus de lisibilité Frederic Bar les a classés et regroupés en 10 grandes catégories.

Attitude – Etat d’esprit

Entourage – Equipe

Comportements
Vision – Rêves
Equilibre – Accomplissement personnel
Rapport à l’argent
Marché – Relation client
Stratégie
Confiance en soi
Respect – Relations

Attitude – Etat d’esprit
L’attitude fait toute la différence – entrepreneurs à succès

L’attitude est une petite chose mais qui fait une grande différence. Sir W. Churchill

1 – Soyez entrepreneur de votre vie

Devenir entrepreneur est un choix, on ne se retrouve pas à son compte ou avec une affaire à succès par hasard. On le décide.
Etre entrepreneur de sa vie, c’est : décider, agir, prendre sa vie en main et en assumer pleinement les conséquences. Cela implique également,  dans sa vie privée, de ne jamais rien laisser au hasard. Arriver à se challenger, se fixer des objectifs pour progresser et se bâtir la vie que l’on a imaginée.  Tout en restant proactif, se remettre parfois en question, tenir le cap en sachant où on veut aller. Poursuivre des buts qui ont du sens.


2 – Apprenez la résilience

La résilience est la capacité à se relever d’une difficulté, à surmonter les chocs. Apprenez à rebondir, et avoir la capacité d’encaisser les coups sans être trop affecté. Pensez à cette maxime : Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Travaillez votre aptitude au détachement émotionnel, votre capacité à vous dissocier pour mieux gérer les phases de crise et les problèmes.

3 – Soyez ambitieux et fixez la barre vraiment haut

L’ambition est le moteur pour se dépasser. Mais pour cela, elle doit être reliée à votre vision, à votre envie de réaliser de grandes choses. Si vous n’avez pas un but élevé à atteindre, vous ne sortirez jamais de votre zone de confort. Vous risquez de vous satisfaire du minimum et vous ne produirez jamais les efforts nécessaires pour faire cartonner votre entreprise et donc réalisez vos rêves.

Commencez petit, mais voyez GRAND !

4 – Restez focus

Soyez concentré sur votre cap, votre stratégie, vos buts, vos objectifs et vos actions, le tout relié à votre vision du futur. Ne perdez jamais de vue ce que vous voulez et comment vous voulez le réaliser. Ne vous laissez pas distraire, ni détourner de votre plan de route.


5 – Privilégiez la curiosité et le partage

Curiosité, partage et ouverture d’esprit sont nécessaires pour rester en contact avec le monde qui nous entoure. Soyez curieux pour découvrir de nouvelles technologies, de nouvelles façons de faire ou toute chose qui pourra vous servir un jour dans votre entreprise. Partagez vos idées pour les tester, avoir des retours, des pistes d’amélioration et d’autres points de vue. Vous ne pouvez rester seul, le partage permet de confronter vos idées, d’apprendre de nouvelles choses, de rester ouvert. En règle général, un système ouvert fonctionne beaucoup mieux qu’on système fermé.

6 – Ne cessez jamais d’anticiper

L’anticipation est un des points essentiels de la réussite. Un entrepreneur averti doit avoir 2 coups d’avance. Agissez toujours, ou du moins dès que c’est possible en anticipation plutôt qu’en réaction. L’anticipation est la clef de la proactivité et de la maîtrise de votre temps.

7 – Conservez un très haut niveau d’énergie

Monter sa boite, la lancer, la developper, essuyer des échecs, s’adapter au changement, structurer,… demande une énergie incroyable. L’entrepreneur est la personne qui insuffle l’énergie dans son entreprise. C’est lui qui crée la confiance auprès des banques, des investisseurs, des collaborateurs, des partenaires, des clients… Vous devez donc être à fond tout le temps et faire ce qu’il faut pour conserver ce niveau d’énergie pour être exemplaire. Grâce au sport, à votre alimentation et à une bonne hygiène de vie vous garderez cette intensité dont vous avez besoin sans jamais faiblir.


8 – On ne choisit pas toujours tout dans la vie mais on choisit la façon dont on la vit

Choisir la façon dont on vit sa vie, c’est prendre de vraies décisions. Je l’ai déjà dit mais c’est capital : un entrepreneur prend des décisions. Si vos résultats dans votre vie ne sont satisfaisants, vous en êtes responsable : c’est à vous de décider comment vous voulez vivre votre vie et faire le nécessaire pour changer ce qui ne va pas et vous rapprocher de votre idéal.

9  – Concentrez-vous sur l’exécution

Les idées ne valent rien en elle même, c’est ce qu’on en fait qui a de la valeur. L’exécution et la réalisation font toute la différence. Pour 100 personnes qui ont la même idée, combien vont vouloir en faire un vrai projet? Ensuite, combien vont aller jusqu’au bout, investir de l’argent, monter une entreprise? Combien ensuite se relèveront des premières difficultés en faisant les bons choix. L’exécution donne l’expérience. L‘expérience vous donnera toujours une longueur d’avance sur vos concurrents.

Rien ne remplace l’expérience.


10 – Restez sympa

Créer un cadre et un environnement agréable est propice pour faire des affaires. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui que tout le monde cherche à bâtir des communautés de fans via les réseaux sociaux. Toutes les entreprises s’y mettent. On comprend bien qu’un entrepreneur antipathique risque fortement d’associer son image négative à ses produits.  Avec la communication sur les réseaux, les conséquences peuvent êtres directes et rapides : avis négatifs, baisse du bouche à oreille et donc des ventes. On préfèrera toujours acheter à une personne sympa et authentique qu’à un arriviste prétentieux !

11 – Do first, think after (faites en premier et réfléchissez après)

Faites à moindre coûts, et testez tout. Puis évaluez et réfléchissez à la suite. Ceci vous évitera de vous lancer dans des études trop approfondies, dans des investissements hasardeux. C’est le conseil de base qui se trouve dans la bible des Start up, le livre  “Lean Startup”, un livre référent pour tous ceux qui envisagent l’aventure Start up. Une Start up doit démarrer vite et fort. Elle doit développer son prototype avec les coûts les plus bas pour le tester en environnement réel le plus vite possible. Ce qui permet de tout de suite sentir le marché, le potentiel …

Testez (Faites à petite échelle)  et mesurez le résultat. Ensuite réfléchissez, corrigez, adaptez et retestez. Une fois que le résultat est satisfaisant, généralisez.

12 – Persévérez

Ne confondez pas persévérance et obstination. Faire plus de quelque chose qui ne marche pas, ne fonctionnera pas mieux, et en forçant encore moins. Si par exemple,  votre stratégie commerciale ne fonctionne pas, changez-là et recommencez, si au bout d’un moment cela ne marche toujours pas, révisez votre offre, votre cible ou votre produit, re-testez encore et encore jusqu’à avoir des résultats satisfaisants. L’entrepreneur obstiné va conserver la même stratégie, le même produit, mais augmenter son budget de prospection et de publicité, faire des promotions, et n’aura sûrement jamais de retour sur son investissement.

La persévérance c’est l’art de ne jamais rien lâcher tout en s’adaptant.


13 – Ayez du culot, de l’audace

Osez, osez, osez … Osez faire des choses que vous n’avez pas l’habitude, contacter des personnes que vous pensez inaccessibles, prendre des risques, vous imposer, vous montrer, sortir de l’ombre. Proposez des choses différentes, cassez les codes, soyez disruptif. Au pire, si ça ne marche pas, vous aurez gagné en confiance pour les fois d’après.


Entourage – Équipe

L’art de la réussite consiste à s’entourer des meilleurs.

JF Kennedy

14 – Prendre le temps de bien s’entourer

L’aventure entrepreneuriale demande une implication totale. Dans cette jungle, vous ne devez pas rester seul. Vous devez créer de nouvelles alliances pour être plus fort et avoir d’autres points de vue. Que ce soit pour sélectionner vos partenaires (expert comptable, avocats, fournisseurs… ), vos associés, vos collaborateurs… Il est important de ne surtout pas se précipiter. Analyser la situation, votre besoin et cherchez les bonnes personnes en terme de valeurs, d’attitude, d’engagement et de compétences.

15 – Bien choisir des associés impliqués qui sont complémentaires et qui partagent les mêmes valeurs

Le choix des associés est crucial. De nombreuses entreprises ne percent jamais par cause d’une incompatibilité d’associés. J’en ai même vu un certain nombre couler ou se dissoudre à cause de clashs entre associés majoritaires, qui étaient à l’origine des amis de longue date! Imaginez la situation. Recherchez la complémentarité aussi bien en termes de comportement, que de compétences. Si le fondateur est très technique et réservé, il devra chercher un ou des associés communicants et commerciaux.

Réfléchissez 3 fois avant de vous associer avec votre meilleur ami, ou votre conjoint(e).

16 – S’entourer d’une équipe loyale, honnête et passionnée

Pour ne pas travailler votre vie à pousser votre équipe. Recherchez d’abord l’attitude, ensuite les compétences. Des collaborateurs ou associés passionnés comme vous, avec le sens de l’engagement, de la loyauté vous permettront de vous reposer sur eux. Cela facilitera considérablement le travail de délégation.

Recruter n’est pas forcément aisée, c’est souvent une histoire de compromis. Ne fantasmez pas trop votre candidat idéal ou vous pourrez vite déchanter.

Préférez une personne à la bonne attitude, motivée et passionnée mais moins douée techniquement, que le candidat soit disant parfait sur CV aux compétences idéales mais totalement ingérable.

17 – Peaufiner le recrutement

Le recrutement est un métier à part entière. Ne vous improvisez jamais recruteur sans préparation. J’ai été chasseur de tête pendant plusieurs années et croyez moi c’est très délicat. Si vous ne pouvez pas vous faire aider ou conseiller par des professionnels : préparez vos entretiens en cherchant sur internet des trames, des conseils. Ecrivez vos questions à l’avance que vous aurez définies en fonction de votre besoin. Et surtout ne vous fiez jamais à un seul avis. Organisez plusieurs entretiens, avec au moins une autre personne. Définissez vos attentes en amont, une grille d’évaluation commune à tous les examinateurs. Ensuite comparez et débriefez. Pour finir effectuez un contrôle de références systématiques en demandant au candidat de fournir au moins 2 personnes à contacter.

Au démarrage d’une entreprise, un bon recrutement peut vous faire avancer,  mais un mauvais vous planter votre boîte !

18 – Mettre l’humain au centre et avant le business

C’est une erreur que beaucoup de chefs d’entreprises font : passer tout leur temps à chercher des clients en délaissant leur équipe.

Une des missions d’un entrepreneur est de piloter, protéger, défendre, être à l’écoute de son équipe, prioritairement AVANT ses clients. Vous n’êtes pas d’accord? En tant qu’entrepreneur, vous êtes le chef d’orchestre. Vous tournez donc le dos aux public, aux auditeurs (les clients)  pour diriger les musiciens (votre équipe) et les faire jouer tous ensemble en harmonie et en rythme. C’est votre équipe qui est au service de vos clients et qui fait tourner l’entreprise. Tout comme les musiciens jouent pour le public en lui faisant face.

Se détourner de son équipe et de l’humain en général, c’est perdre de vue l’essentiel. Les conséquences sont souvent très vite visibles et peuvent coûter très cher : démotivation, démissions, crises, problèmes internes,  avec toutes les répercussions que cela implique.

Le 1er critère de démission d’un collaborateur, toute entreprise confondue, est le manque de reconnaissance de son supérieur hiérarchique.

Intégrez des méthodes de management humaines, où la reconnaissance, la valorisation, l’écoute, la possibilité de se tromper, le challenge et l’initiative sont des principes fondamentaux. Respectez un cadre et vos engagements et vous gagnerez la loyauté et la fidélité de vos collaborateurs pour toujours.

Comportements

Entrepreneurs français à succès

Entrepreneur est un mot Français .

Xavier Niels (PDG Iliad / Free)

19 – Ne pas se disperser mais savoir quand s’arrêter

Développez votre capacité à rester centré sur vos objectifs, mais ne soyez pas jusque boutiste ou trop perfectionniste. Vous n’atteindrez jamais la perfection. Pour cela, il existe un principe simple : la loi de Pareto ou 20/80

Ce principe se résume ainsi : 20% des causes (actions)  provoquent ou génèrent 80% des effets ou des résultats.

Appliqué au domaine des affaires, c’est un outil formidablement puissant qui permet de concentrer son action sans se disperser et de savoir quand s’arrêter  :

20% de vos clients peu rentables et mécontents génèrent souvent 80% de votre temps perdu et de vos problèmes, n’est-ce pas? En vous séparant de ces 20%, vous gagnerez 80% de temps pour vous occuper de vos clients qui vous rapporteront beaucoup plus que les 20% perdus.
20% de vos clients génèrent souvent environ 80% des résultats de votre entreprise . Pour développer votre chiffre d’affaires, concentrez vos actions sur ces 20% et vous aurez un effet de levier maximal.
Appliquez tant que faire se peut la loi de Pareto pour tous vos plans d’actions pour maximiser vos résultats avec le minimum d’énergie.

20 – Provoquez les opportunités en faisant de nouvelles rencontres

Pour cela, développez vos réseaux, intégrez des groupes d’entrepreneurs, des associations professionnelles, des corporations de métiers. Cherchez des alliances, rapprochez-vous de vos concurrents, restez ouvert aux opportunités en ayant jamais d’avis préconçu sur quelqu’un ou sur une idée. Restez en permanence ouvert aux propositions.


21 – Continuez d’apprendre

Découvrir de nouvelles choses, faire des formations, lire des livres vous permettra de rester toujours à la pointe de ce qui se fait. Conditionnez votre cerveau à recevoir des idées nouvelles, à s’adapter au changement. Pratiquez l’adage de Gandhi

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours
Gandhi

Les neurosciences ont montré que notre capacité d’apprentissage était la même à 18 ans ou à 60 ans. La seule différence, c’est qu’à 60 nous ne sommes plus entraînés. Notre cerveau a du coup besoin de rééducation et de pratique pendant 1 à 2 ans pour se réadapter et redevenir au top de ses capacités de mémorisation et d’intégration.

Entraînez votre cerveau à rester au top tout au long de votre vie : travaillez votre mémoire et votre créativité.

22 – Soyez proactif sur le financement

Les finances sont l’un des 4 piliers que vous devez maîtriser en tant qu’entrepreneur. Sans forcément devenir un expert, vous devez être capable d’identifier le plus tôt possible vos besoins en financement. Que ce soit pour votre trésorerie, pour financer la croissance ou pour investir, c’est vital. Pour cela, vous devez calculer très en amont vos besoins éventuels et maintenir de bons rapports avec vos partenaires financiers pour les solliciter au bon moment, ou vous faire accompagner et conseiller.

23 – Travaillez énormément

Tordons le cou au mythe de l’entrepreneur qui est devenu millionnaire en ayant une idée géniale qui s’est vendue toute seule. Je n’en connais pas !  Bien souvent, on ne voit QUE le résultat final. Du coup, la réussite peut sembler facile, quand on ne voit pas les années de travail qui ont précédé le succès. Ne négligez jamais la quantité de travail énorme pour réussir.  Même quand les premiers résultats se font sentir, ne faiblissez pas, dépassez vous et continuez encore. Ne vous reposez jamais sur vos lauriers.

Sans beaucoup de travail, pas de résultats.

24 – Ne tuez pas votre idée dans l’œuf à l’aune de tout ce qui pourrait l’empêcher

Ne vous focalisez sur les problèmes avant d’avoir implémenté votre idée. Il y’en aura toujours. On se laisse parfois aller à lister tout ce qui pourrait se passer de mauvais, les possibilités d’échecs,… Du coup on abandonne l’idée avant même de l’avoir réellement testée. Votre idée mérite d’être testée !

Votre idée n’a pas besoin d’être nouvelle, ou géniale, ou la découverte du siècle.  Une grande partie des entrepreneurs qui réussissent le font en recyclant des idées moyennes ou préexistantes. C’est la mise en oeuvre qui fait la différence. D’autres se plantent avec des idées révolutionnaires.

Nul besoin d’avoir l’idée du siècle pour réussir.

D’ailleurs, si vous êtes le seul à avoir cette idée, c’est peut être qu’il n’y a pas de marché.

25 – Dévorer la vie, sortir de votre zone de confort et essayer plein de choses

Les résultats exceptionnels se trouvent toujours en dehors de votre zone de confort. Si vous n’êtes pas aujourd’hui millionnaire, c’est que vos habitudes, vos comportements, votre attitude ne sont pas adaptés pour devenir millionnaire ou que vous ne le voulez pas vraiment. Vivez pleinement, apprenez, changez vos habitudes pour celles de vrais millionnaires, testez , essayez de nouvelles approches, soyez un bon sceptique (faites le même si vous doutez, et jugez avec les résultats).

TO BE CONTINUED…