Dans notre 1er e-mailing, nous vous faisions le résumé des 25 premiers conseils sur 50 du livre : « Réussites françaises » de David Ringrave et Rémi Raher qui regroupent les témoignages et récits du parcours entrepreneurial de 20 patrons français qui ont réussi. Dans cet article, vous retrouverez la suite de ces conseils. Il n’y a pas de recette magique du succès mais malgré cela un gros point commun à tous les entrepreneurs cités : Ils ont tous osé prendre des risques.

 

26 – Se méfier de l’autocensure
Vous êtes votre premier ennemi. Votre éducation, vos expériences, votre vécu ont forgé vos convictions, vos croyances qui peuvent être aidantes, mais également vous limiter. Ne vous jugez jamais. Apprenez à demander des retours externes d’autres personnes qui ont une autre expérience, un autre vécu, une autre éducation, un autre regard que le vôtre. Ne tenez jamais uniquement compte de votre propre avis.



Vision – Rêves


Vision Mission Objectifs : Il n’y a pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va

Sénèque



27 – Croyez en vos rêves mais prenez le temps de réfléchir pour leur donner vie


En tant que personne, vous devez croire dur comme fer, que vos rêves peuvent se réaliser. En tant qu’entrepreneur, vous devez prendre le temps de transposer votre rêve en projet pour construire le chemin, le plan, la stratégie, les objectifs pour que vos rêves deviennent réalité.



28 – Soyez clair sur ce que vous voulez faire, où vous voulez arriver et pourquoi


Travaillez pour avoir une vision et une mission parfaitement définies : déterminez  votre pourquoi et le pourquoi de votre entreprise. Ensuite balisez le chemin avec des objectifs formalisés et chiffrés, une stratégie, un planning et un plan d’actions pour y arriver.



29 – Assurez vous que vous êtes au carrefour de vos talents et de vos passions


Apprenez à mieux vous connaître en identifiant votre zone d’excellence, vos talents, vos passions.



30 – Visez un impact social et environnemental
Intégrez si possible dès le début de votre projet des démarches d’économie circulaire, écologiques, ou sociales. Apprenez à penser différemment et cela ne vous coûtera pas plus cher.





Equilibre – Accomplissement personnel  


Entrepreneur français à succès la liberté compte plus que l’argent



La liberté compte plus que l’argent.

Marc Simoncini (fondateur de Meetic)



31 – Soyez des entrepreneurs passionnés


Si vous n’êtes pas passionné par votre métier d’entrepreneur, soyez le au moins par le projet que vous portez. Travaillez avec passion, vous donnera un engagement qui vous fera déplacer des montagnes.

Apprenez à aimer ce rôle de leader pour être plus efficace. Ne voyez pas que les côtés administratifs, les responsabilités et la gestion des problèmes. Prenez conscience de ce que vous pourrez apporter.

Devenez un entrepreneur visionnaire inspirant.



32 – Préservez et conservez un équilibre familial et personnel


Pour cela intégrez votre entreprise le plus tôt possible dans votre projet de vie. Pour que votre entreprise soit au service de votre vie, et non pas l’inverse. Construisez votre entreprise en fonction de vous, et ne passez pas votre vie à vous adapter pour  rentrer dans le moule de l’entreprise.

Ne négligez jamais votre vie de famille, votre vie sociale, vos amis. La base de votre stabilité réside dans vos aptitude à avoir des liens forts avec votre entourage, vos proches et à votre sentiment d’appartenance. Apprenez à définir ce qui est important pour vous.

Devenez le maître de votre temps.



33 – Ne passez pas toute votre vie dans votre entreprise


Premièrement, cela vous fera manquer de recul. Avoir la tête dans le guidon tout le temps n’aide absolument pas à anticiper et voir arriver les problèmes. Vous allez du coup forcément délaisser votre vie personnelle ou familiale. Ce qui va vous désaligner et entraîner des répercussions négatives : sur vous d’abord,  stress, fatigue, et sur vos proches : tensions familiales, mauvaise humeur pouvant entraîner à long terme séparation, divorce… et dans votre entreprise : encore plus de stress, mauvaises décisions, mauvaises relations avec vos collaborateurs, problèmes de management…



34 – Menez un projet aligné avec des convictions


Etre aligné c’est agir en cohérence avec sa sa vision, ses valeurs, ses croyances et ses compétences.

Vous devez aligner votre projet avant de vous lancer. Autrement dit vérifier que tout votre projet est cohérent avec vous : votre vision personnelle, vos valeurs et celles de l’entreprise (ce qu’elle représente), vos convictions et croyances.



35 – Trouvez votre place pour être à votre place


Connais toi, toi même.

Socrate



Définissez dès le départ votre rôle dans l’entreprise en connaissant vos talents et votre expertise. Encore plus si avez des associés pour que les responsabilités de chacun soient clairement définis et écrits.  Ne négligez jamais qu’être entrepreneur est un métier et un rôle à part entière et que vous devrez en assumer les fonctions en permanence, avant toute fonction technique, commerciale…



36 – Faites ce que vous aimez


Cherchez à créer une entreprise autour de sujets et de thèmes qui vous passionnent. Vous ne manquerez jamais de motivation. Ensuite centrez-vous sur les tâches que vous aimez faire,  vous serez forcément le plus efficace. Cherchez enfin à vous entourer ou à déléguer et surtout faire faire ce que vous aimez moins par quelqu’un d’autre qui sera plus enclin et donc plus motivé et efficace pour les réaliser.



Rapport à l’argent


Entrepreneur français à succès : un entrepreneur n’est pas un robot qui fabrique de l’argent



Un entrepreneur n’est pas un robot qui fabrique de l’argent.

Mohed Atrad (PDG du groupe Altrad)



37 – Ne croyez pas que l’argent résout tout


L’argent ne résout pas le manque de vision, la manque de stratégie, le manque d’engagement…



38 – N’ayez pas peur de dire « non » à quelqu’un qui vous propose de l’argent


Si vous croyez en vous et en votre projet, ne le bradez pas pour un gain à court terme ou une offre alléchante. Vous serez peut-être approché un jour par des investisseurs qui ne partagent pas vos valeurs, et ont une vision uniquement financière de votre affaire. En leur cédant des parts, ou en étant financé par de mauvais partenaires,  vous cédez aussi une partie de votre pouvoir et risquez de perdre le contrôle de votre société.

Les Start up sont au coeur de cette problématique car elles ont surtout au début besoin de gros financements pour pouvoir développer leur produit qui nécessite souvent de gros développements informatiques. Le recours à des levées de fonds, la recherche de Business Angel est devenu quasi systématique. Choisir son partenaire d’investissement équivaut à choisir un associé qui n’a pas forcément les mêmes attentes et objectifs que vous.

En règle générale, si vous le pouvez, cherchez à garder le plus longtemps possible et tant que faire ce peut, votre indépendance financière vis-à-vis de tiers externes à l’entreprise pour garder le contrôle ou au minimum la majorité de blocage.



39 – Ne courrez pas après l’argent


La finalité de votre entreprise ne doit jamais être l’argent. C’est assez paradoxal, puisque votre affaire doit être rentable et vous permettre d’avoir des revenus pour réaliser vos rêves. Ne travaillez pas seulement pour l’argent sinon c’est ce que tous vos collaborateurs ressentiront. Ensuite cela va influencer vos décisions, stratégies vers du court terme et vous inciter à limiter vos investissements pour maintenir le résultat. Vous allez finir à long terme par freiner voir stopper votre croissance ou votre développement.







Marché – Relation client


Entrepreneur à succès



Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, mais le client.

Henri Ford



40 – Personne ne connaît mieux votre business que vous


Vous êtes le premier à avoir eu l’idée de votre affaire, à avoir passé des heures à faire votre business model, votre business plan. A avoir étudié toutes les hypothèses, testé, analysé, lancé, vu grandir votre activité. Donc vous connaissez votre affaire.

Ne laisser jamais une personne externe à l’entreprise prendre des décisions à votre place ou vous influencer. Faites-vous confiance. Prenez des conseils, entendez d’autres avis, mais tranchez en fonction de ce que vous pensez être le meilleur pour votre entreprise et pour vous. (Un conseil n’engage que celui qui le donne)



41 – Identifiez un marché suffisamment grand


Poussez votre étude de marché avant de démarrer pour bien déterminer votre potentiel de croissance et identifier la taille de votre marché. Trouvez votre océan bleu! Affinez pour connaître parfaitement toutes les possibilités : locales, nationale et internationales.  Si votre cible est trop petite, vous risquez de saturer rapidement.



42 – Concentrez-vous sur l’expérience client


Le client est-il encore roi? Plus que jamais à l’ère du numérique ou chaque client peut déposer un avis ou une note sur Google, Facebook, tripadvisor, etc…  Il ne manquera pas de se plaindre et de le faire savoir si quelque chose ne va pas ! On est en France ;).

Se concentrer sur ce que pensent, vivent, ressentent vos clients est donc fondamental pour avoir des avis positifs, des témoignages encourageants et des recommandations. Les futurs clients sont, vous vous en doutez, très sensibles à tout cela.

Nous savons aujourd’hui que le comportement impulsif de l’acte d’achat est déclenché par une réaction de notre cerveau limbique où se situent nos émotions. C’est ce que l’on appelle l’achat “coup de coeur” qui est ce que recherchent beaucoup d’entreprises car cela rend la décision d’achat indépendante du prix…le rêve ! ( regardez le prix d’un iPhone.).

Pour toucher le client et donc influencer sa décision d’achat en achat “coup de coeur”, il faudra donc l’amener à vivre une expérience adaptée  et si possible inoubliable qui déclenchera l’émotion souhaitée.

Le travail consistera donc à déterminer quelle sera l’expérience, la séquence à vivre par le client pour lui faire vivre l’émotion visée.





Stratégie




43 – Avoir une vision claire de la stratégie


La stratégie, c’est le plan de bataille. La tactique pour déterminer les actions à mener pour arriver aux objectifs. Elle doit être reliée à votre vision et votre mission , et ensuite déclinée  par domaine : commercial, finance, achats, … Pour finir, des objectifs globaux doivent être définis et écrits.

Cela vaut quelle que soit la taille de votre entreprise, de l’indépendant à la multinationale.



44 – Lancer sa boîte le lendemain de son idée


Evitez de trop gamberger!  Passez vite à l’action… Autrement dit si vous voulez vraiment monter votre boite, vous mettre à votre compte et que vous avez une idée, allez-y ! Ne passez pas trop de temps sur internet, en études comparatives, en analyse qui vous permettront de surtout trouver des tas de bons prétextes, d’obstacles pour alimenter vos croyances limitantes et vous défiler.

Prenez des risques limités au début, soyez prudent et avisé mais OSEZ…  

Surtout n’investissez pas massivement, démarrez à petite échelle, avec un budget limité mais démarrez.

N’oubliez pas que tant que vous n’avez pas de résultats, votre entreprise au démarrage est une somme d’idées non prouvées dans laquelle vous avez investi du temps et de l’argent.



45 – Commencez par des deadlines (dates butoirs) et des milestones (jalons)


Vous devez avoir un planning de lancement cohérent et réaliste en lien avec votre vision et votre stratégie et les objectifs que vous avez définis par écrit.  Dans ce planning, vous devez avoir intégré des jalons, des étapes. Chaque jalon correspondra aux phases d’avancée de votre projet, à l’atteinte de vos objectifs et aux actions à mettre en place si vous ne les avez pas atteints.  Combien de temps pour avoir vos premiers clients? Combien de temps pouvez vous tenir avec vos finances actuelles? Si vous n’avez pas les résultats souhaités à telle date, que faites-vous?

Toutes ces questions qui vous permettront d’anticiper, d’évaluer tous les scénarii possibles  et de trouver le bon chemin pour avancer.



46 – Sachez pivoter


Pivoter en langage de Start up,  c’est changer d’orientation stratégique, évoluer en changeant de business model pour s’adapter à un marché.

Pourquoi? Parce que l‘environnement du monde digital aujourd’hui est en perpétuel mouvement et que cela va très vite. Il faut savoir faire preuve d‘une grande flexibilité et  réagir très rapidement en changeant par exemple de cible ou d’approche, ou de solution afin de ne pas risquer de sombrer aussi rapidement que vous aurez poussé.

Un problème avec le produit, une évolution du marché, un saut technologique, un changement d’habitudes clients… il faut se préparer à devoir prendre des décisions radicales : changez le produit, revoir totalement sa cible, changez d’interface, d’architecture ou de solution technologique…

Aujourd’hui, cela vaut aussi pour des entreprises plus traditionnelles. Car même si le changement est plus lent, il est encore plus irréversible.

Ne vous laissez pas endormir. Anticipez les évolutions technologiques, les tendances.



Confiance en soi





Le leadership c’est d’avoir confiance en soi, et donner confiance autour de soi.

Nicolas de Tavernost (PDG du groupe M6)



47 – Non n’est pas une réponse


Vous allez devoir en permanence faire face à des refus de toute sorte. Non à un financement, non à un partenariat, non d’un gros client, …

L’entrepreneur est un solutionneur.

Vous devez apprendre à contourner les problèmes, soyez créatif, imaginatif, audacieux, pour avancer en ne perdant jamais de vue ce que vous voulez obtenir et vos valeurs.



48 – Ne vous posez pas (trop) de questions


Arrêtez de trop réfléchir, seule la réponse de votre marché compte. Testez le plus possible vos produits ou services sur votre marché cible et faites vous une idée. Interrogez vos clients, ce sont eux qui ont raison et qui détiennent les clefs de votre succès.



49 – N’écoutez pas ceux qui disent que ça ne marchera pas – devenez sourd


En France, nous avons la “fâcheuse” tendance à voir souvent le verre “à moitié vide” et  à nous focaliser sur ce qui ne va pas, plutôt que sur ce qui fonctionne bien ou le positif.

Vous allez donc forcément rencontrer rapidement de nombreuses personnes qui en toute bonne foi  voudront vous dissuader d’avancer, de vous lancer, de créer votre activité etc.. Le pire c’est qu’elles le font pour vous aider, vous rendre service, vous éviter de vous planter…

Ces personnes sont toxiques pour votre projet et à éviter. Ne les écoutez pas. Fuyez les. Au démarrage mais même après. Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des personnes positives et encourageantes et qui croient en vous et en votre projet.

Votre idée n’est certes pas encore prouvée, vous n’êtes pas “encore” millionnaire, mais vous avez de l‘énergie à revendre.

Ne laissez pas les autres vous pomper votre énergie vitale  et vous polluer.

Entourez-vous uniquement de personnes positives, constructives et qui vous encouragent.





Respect – Relations




50 – Respectez-vous et respectez les autres


Prenez soin de vous sur le plan physique mental et spirituel. Pratiquez une activité physique régulière pour être au top de votre forme. Adaptez votre alimentation comme un champion. Ne vous négligez pas. Profitez de la vie, faites vous plaisir. Restez centré, aligné. Agissez selon vos valeurs. Pardonnez-vous vos erreurs.

Il vaut mieux avoir des remords que des regrets.

Ne faites jamais rien aux autres que vous ne voudriez qu’on vous fasse. Travailler votre communication positive. Acceptez que les autres ne sont pas vous et qu’ils peuvent se tromper, que vous pouvez vous tromper. Ne critiquez jamais une personne mais son comportement. Dites ce que vous faites et faites ce que vous dites.



Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends.

Nelson Mandela



51  – Rencontrez des gens et pas seulement pour développer votre réseau


Participez à des événements, allez vers les autres. Intéressez-vous, créez des liens sincères, soyez authentique, parlez vrai. Partez à la découverte d’autres personnes sans but précis. Découvrez ou redécouvrez le plaisir de créer des relations désintéressées. Enrichissez-vous des expériences, émotions, ressentis  de vos interlocuteurs et vous serez perçu comme quelqu’un de vrai. Vous serez surpris de ce que cela peut provoquer.

Soyez adepte du  “Qui donne, reçoit”.



Oui je sais il y a 51 conseils et pas 50 !  😉 …


Voici la Liste des entrepreneurs français à succès de l’article et du livre :

Ils ont partagé leurs conseils dans le livre “réussites françaises”  de David Ringrave et Rémi Raher dont est inspiré cet article.

Sébastien Forest (Allo Resto) : racheté par Just Eat. Livraison de restaurant à particuliers en ligne
Guillaume Paoli & Nicolas Chartier (Aramisauto) : site achat d’automobile
Ludovic Huraux (Attractive World et Shapr) : sites de rencontres
Valérie Abehsera (Balinea) : plateforme beauté sur internet
Xavier Chauvin (Beautéprivée) : Ventes privées beauté et bien-être
Charles Gillibert (CG Cinema) : production déléguée de cinéma
Didier Roche (Dans Le Noir) : restaurants et boutiques sensorielles
Patrick Asdaghi (FoodChéri) : livraisons repas à domicile
Pauline Laigneau (Gemmyo) : Bijouterie en ligne
Federico Musi (Look Cycle) : Vélos et Équipements pour cyclistes
Philippe de Chanville & Christian Raisson (ManoMano) : Site de matériel de bricolage
Augustin Paluel-Marmont (Michel et Augustin) : Biscuiterie et desserts authentiques
Laure Lefevre (MinuteBuzz) : groupe média spécialisé en com sur internet
Sixte de Vauplane (Nestor)  plateforme de coursier en ligne
Henri Le Menestrel (Nextedia et Le Cèdre Rouge)  transformation digitale et boutiques de décoration
Jean Meyer (Once) : site de rencontres
Sacha Pavan (Or du Monde) : Bijouterie en ligne
Marion Carrette (OuiCar et Zilok) : location entre particuliers voitures ou autre,
Stéphane Treppoz (Sarenza) : Chaussures en ligne
Thierry Petit (Showroomprivé) : ventes privées et déstockage en ligne
Matthieu Gehin (Solendro) : sous-vêtements pour Hommes en ligne
Matthieu Dardaillon (Ticket for Change) formations en ligne


Dans le livre, vous découvrirez en détails les histoires et parcours de chacun de ces entrepreneurs du numérique français. Vous retrouverez les conseils de cet article ainsi que d’autres dans leur contexte. Pratique, facile à lire et inspirant.