Avoir la foi et être stressé… comment est-ce-possible ? La bible est remplie de promesses de Dieu qui nous rappellent qu’Il est avec nous tous les jours, qu’Il s’occupe de notre lendemain… Oui mais il n’empêche que je suis quand même stressée, alors j’en fais quoi de mon stress et de mon angoisse Seigneur? Je crois que Dieu nous dit : accueille ton stress, accepte-le, étudie-le, comprends-le et donne-le-moi.

Jésus nous montre le chemin dans l’évangile de Luc 22.39-46. Il sait qu’il va mourir puis ressusciter, il connaît sa destinée et pourtant il est “saisi d’angoisse”. Que fait Jésus de son stress? Il l’accueille, Il l’experimente même jusqu’au bout “sa sueur devint comme des caillots de sang qui tombaient par terre” et il le remet à Dieu. “Il sortit et se rendit comme d’habitude au mont des Oliviers”, “il se mit à genoux et pria en disant Père si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse mais la tienne ” . En remettant notre stress à Dieu, on accepte notre humanité, notre faiblesse et on accepte que nos propres forces ne suffisent pas. Et que se passe-t-il alors? “Alors un ange apparut du ciel pour le fortifier”. Dieu répond ! Dieu ne nous laisse pas seul dans notre stress, Dieu ne nous soulage pas de notre stress comme par magie, mais il nous fortifie, il nous aide à traverser cet état de stress, Il nous accompagne. D’ailleurs c’est à la suite de l’apparition de l’ange que Jésus se rend malade à cause de son stress, le stress est toujours là il devient même angoisse. Alors il continue de prier. Et seulement à la fin de sa prière “il se relève”. Le stress n’a pas disparu, mais Dieu lui donne la force d’avancer dans l’épreuve qui lui est proposé.

Je vous encourage en ce début d’année à accueillir votre stress comme n’importe quelle émotion. Le stress est là, l’angoisse et la peur aussi. De nouveaux projets, de nouveaux défis sont devant nous, et même si nous avons la certitude que c’est la bonne décision, nous sommes quand même stressés parfois même à nous en rendre malade. Alors accueillons notre stress, acceptons-le et surtout traversons-le avec notre Dieu qui nous envoie ses anges pour nous fortifier et passons à l’action ! Tant que le stress nous bloque et nous pétrifie, prions jusqu’à ce que l’on se relève pour avancer !