Ne vous êtes-vous pas déjà arrachés les cheveux devant votre planning parce que ça ne rentrait pas ? N’avez-vous pas déjà été découragé de voir que vos priorités étaient complètement à l’envers et que votre famille allait pâtir de cela ? Ne vous-êtes-vous pas dit “en fait, avoir une vie équilibrée c’est impossible”… ? Personnellement, cela m’est arrivé bon nombre de fois. Cela peut être démotivant, nous voler notre joie et même nous rendre malheureux. Mais cher(e) ami(e), malgré que le chemin puisse être challengeant, croyez avec moi aujourd’hui que Dieu a des projets de paix pour chacun de nous !!

 

Jérémie 29:11 (LSG) : Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.

Si Dieu connaît les projets qu’Il a formé sur nos vies, c’est que même si les sacrifices à faire sur la route sont difficiles et nous coûtent, ce ne sera jamais au détriment de notre relation avec Lui et de notre famille. Ce ne sera jamais au détriment de Sa paix ! JAMAIS ! Jérémie nous invite à demander les plans à l’architecte (Dieu) afin d’entrer dans l’avenir qu’Il a en réserve pour nous.

Dans ce verset, l’expression “projets de paix” est forte car le mot paix en Hébreux signifie : état complet, perfection, sainement, bien-être, sûreté, solidité (du corps). 

L’indicateur que notre agenda est bien le bon, que notre vie professionnelle et personnelle est dans l’ordre et respecte nos priorités, c’est Sa paix. 

Mais concrètement, comment cela se passe-t’il ? Une fois que nous avons revu nos priorités, une fois que nous sommes au clair sur notre mission, comment gérer l’EQUILIBRE ?

Récemment, j’ai écouté un excellent enseignement qui parlait d’harmonie et non d’équilibre. Pour ma part, cela a été une réelle révélation et libération !

  • L’équilibre se résumerait à savoir le nombre d’heures que nous souhaitons consacrer à chaque sphère de notre vie et à les caser absolument chaque semaine.
  • L’harmonie voit l’image plus grande tout en respectant les priorités. 

Imaginons que vous avez une semaine de déplacement professionnel prévue. Il sera impossible de respecter le nombre d’heures que vous pensiez passer en couple, entre amis, à jouer avec vos enfants ou à faire du sport. Cela signifie que dans les jours qui suivent votre déplacement, il est important de prévoir des temps de qualité plus longs avec votre conjoint(e), vos enfants, vos amis, à faire du sport… Cela semble simple mais pourtant cela demande d’être très intentionnel dans la gestion du temps.

Cela permet :

  • D’effacer la frustration de ne pas arriver à tout caser,
  • D’aider ses proches à patienter car ils savent qu’un temps de qualité les attend et qu’ils sont importants,
  • De vivre avec joie le déplacement, 
  • De pleinement vivre les projets de paix que Dieu a prévu pour cette semaine et pour les suivantes.

La course à l’équilibre peut nous faire perdre notre paix et donc gâcher les temps avec Dieu et avec notre famille. Il vaut mieux un vrai temps de qualité après une semaine de forte activité, qu’un temps “vite fait” que nous essayons de caser tant bien que mal dans une semaine où nous pouvons être physiquement fatigués et mentalement absents. 

Bien que le mot “équilibre” ne soit pas totalement faux, aujourd’hui je choisirai le mot “harmonie”. Sans occulter le fait de respecter ses priorités, de mettre en place des habitudes journalières, quotidiennes ou encore mensuelles, cela laisse de l’espace aux changements de rythme (vacances ou forte activité professionnelle).

Psaumes 4.9 : 

“En paix, je me couche et aussitôt je dors, car toi seul, SEIGNEUR, tu me fais vivre en sécurité.”