Alors que je signais un CDI dans l’entreprise pour laquelle je travaille, mon meilleur ami qui me connaît bien m’a gentiment offert un livre « Pensées pour jours ouvrables » (Moult éditions, Québec). Un petit livre qui s’attaque au discours managérial avec parti-pris et un semblant de mauvaise foi. Je l’ai rouvert cette semaine. En voici la dédicace : « A tous ceux qui savent conserver professionnalisme, dynamisme et rigueur malgré cette intime conviction que leur travail est tout à fait inutile ».

Et si cette phrase faisait partie de « l’ancien monde » ?

En ces temps si particuliers, les repères s’effondrent. Dans le monde du travail comme partout ailleurs. Ce qui pouvait être autrefois l’exception devient la norme, le télétravail en est un fabuleux exemple. Cette période nous incite à réfléchir à nos quotidiens, notre manière de travailler, d’être en réseau. Ce pourquoi on travaille. Et cela nous renvoie peut-être à « l’utilité » de ce que nous faisons.

Il est encore trop tôt pour égrener comme je souhaitais le faire ici les belles initiatives qui naissent de cette période de confinement. Pour le journal pour lequel j’écris, j’ai contacté quelques entrepreneurs et des porteurs de projets. L’un d’entre eux, qui a modifié sa production de textile pour être au plus proche de la demande actuelle, m’expliquait que ses salariés étaient « fiers » de venir à l’usine malgré les peurs, « car leur travail a un sens ». Et cette question du « sens » m’a fait réfléchir, car je la vois apparaître dans d’autres articles, citée par de nombreux entrepreneurs. Actuellement, en période de confinement, si on fait des choses c’est bien parce qu’elles ont un sens.

Dieu nous a donné le sens – la direction – vers lequel tendre. Mais, c’est lui aussi qui nous donne le sens – la signification – de ce que nous faisons. C’est lui qui remplit nos projets de buts nouveaux, nous offre de nouvelles perspectives. Parce que le vrai sens de la vie, c’est lui qui l’a donné à notre monde. Plus que jamais, nous avons un rôle à jouer dans ce « nouveau monde » que déjà certains économistes voient apparaître après la crise du Covid-19. Plus que jamais, nous avons un sens à donner aux choses que nous faisons. Car qui mieux que nous connait le vrai sens de la vie ?  

Porteurs de projets ou chefs d’entreprise, cette période est un temps d’arrêt pour votre société, un terrible imprévu dans le calendrier et les perspectives de l’année. Le temps est actuellement à la paperasse, au chômage partiel, à l’anticipation, etc. 

Et si c’était également le temps de repenser le pourquoi de votre entreprise ? De (re)structurer la vision ? De vous attaquer à faire émerger un nouveau business plan ? Quel sens souhaitez-vous absolument redonner à votre entreprise ? Quels nouveaux secteurs voulez-vous explorer ? Qu’est-ce qui dans le monde de demain fera plus que jamais sens pour vous et pour les autres ? Quel e-business pouvait vous mettre en place ? Peut-être que cette période vous fait découvrir de nouveaux marchés, une nouvelle façon de communiquer, une nouvelle stratégie commerciale, une nouvelle façon de travailler avec vos salariés ou encore peut-être que vous redessinez les lignes avec vos concurrents et fournisseurs parce que vous anticipez qu’il faudra se serrer les coudes ?

Une des entrepreneurs que je côtoie au travail et qui œuvre dans l’événementiel me témoignait qu’il fallait malgré tout, « rester en ordre de bataille ». Pour être prêt quand le temps sera venu à reprendre la marche… Sacrément biblique ! Sans donner de leçon à qui que ce soit, et si nous ajoutions encore plus de « sens » dans ce que nous faisons, pour être la saveur du monde de demain. 

Lien vers la plateforme des chambres de commerce et d’industrie pour aider les porteurs de projets dans la construction du business plan professionnel (plateforme gratuite) : https://business-builder.cci.fr/ 

(Du côté des CCI, une FAQ autour du coronavirus et toutes les informations du moment sont en ligne : https://www.cci.fr/coronavirus-entreprise

Lien vers le concours du mois : la 9e édition du grand prix de l’innovation construction durable et cadre de vie (jusqu’au 30 avril pour y participer) via le site de BPIFrance : https://www.bpifrance.fr/A-la-une/Appels-a-projets-concours/Grand-prix-de-l-innovation-construction-durable-et-cadre-de-vie-49178 

(La BPI met en place une série de mesures et un accès dédié aux PME pour les renseigner, les orienter et gérer les problèmes de trésorerie durant cette période : https://www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Coronavirus-Bpifrance-active-des-mesures-exceptionnelles-de-soutien-aux-entreprises-49113)

Isabelle